Contrats de paréage : Montrond


   Au nom du Seigneur, nous Aubert, abbé de Châtrices, et tout le couvent de cette même église, faisons savoir à tous, présents et à venir, que nous avons conclu avec notre très cher seigneur Thibaud, par la grâce de Dieu comte palatin de Champagne et de Brie, les conventions mises par écrit ci-dessous.

    Nous susdits abbé et couvent, de l'assentiment et de la volonté dudit comte, avons fondé une ville neuve dans le lieu dit Montrond, situé dans le bois appelé l'Alleu.

    A l'amélioration de cette ville, à ses revenus et à ses profits, nous associons ledit seigneur comte et ses héritiers de la façon suivante. Nous donnons et concédons 1 700 arpents de bois et terre situés en ce lieu, exceptés 120 arpents que nous retenons pour faire perpétuellement à notre volonté, pour les essarter, les mettre en culture et les transformer à l'usage propre de la ville et de ses habitants, arpents dont nous retenons perpétuellement la dîme, avec l'église paroissiale, pour nous et notre église.

    Nous accordons aussi que ledit seigneur comte fasse une forteresse dans ce lieu, du genre qu'il voudra et qui restera perpétuellement à lui ou à ses héritiers sans aucune réclamation