de notre part ; et nous voulons qu'il y fasse une chapelle qui ne jouisse pas cependant du droit paroissial.

    Les fours seront banaux; où qu'ils soient construits dans cette ville, nous les abandonnerons en possession héréditaire et perpétuelle audit comte et à ses héritiers. Les moulins seront banaux; pour leur construction, nous donnons une moitié et le seigneur comte l'autre [...].

    De tous les autres profits et revenus de quelque nature qui pourront provenir de ladite ville, il est établi entre nous et ledit seigneur comte qu'ils seront tous divisés par moitié entre nous et lui, ou ses héritiers [...].

    Pour la notification et la garantie de cette chose, nous avons fait authentiquer les présentes lettres par la force de nos sceaux.

    Fait l'année du Seigneur 1239, au mois de juin.











Layette du trésor des chartes, éd. A. Teulet, T. II, n° 2815, Paris, 1871.